Entête de page

Parcours du musée de l’Œuvre Notre-Dame

Alsace romane

Sculptures gothiques de la cathédrale

Objets d’art

Un panorama des arts du XVe siècle

De la Renaissance à la fin du XVIIe siècle

Un nouvel espace pour les dessins d’architecture

 

Partez à la découverte des arts alsaciens, de l’époque romane à 1681, date de l’intégration de Strasbourg au royaume de France - et, selon Hans Haug, du véritable passage du Moyen Âge aux Temps Modernes dans la ville.

Le musée propose un parcours chronologique sur 40 salles, dans des bâtiments anciens représentatifs des traditions strasbourgeoises. "Musée d’ambiance", il met ses œuvres en valeur dans un cadre tantôt majestueux, tantôt intime.

 

Alsace romane

Entrez et découvrez la section romane du musée : un ensemble de reliefs, d’éléments d’architecture et de cuves baptismales des XIe et XIIe siècles. Ces vestiges proviennent de différentes églises alsaciennes ainsi que de l’architecture civile. Ils ont été recueillis en grande partie entre 1855 et 1916 par la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace, sur des édifices promis à la démolition.

Dans cette salle, une galerie du cloître d’Eschau (autour de 1150-1175) a été partiellement reconstituée à partir des tailloirs et des chapiteaux retrouvés. Deux rangées de puissantes colonnes de l’ancienne église de Mutzig (1160-1180) soutiennent le plafond.

Faites ensuite un crochet par la Salle de la Loge, ancienne salle de réunion des maçons et tailleurs de pierre de la cathédrale, qui présente les sculptures du portail Saint-Laurent de la cathédrale de Strasbourg !

La section romane témoigne aussi de l’épanouissement de la statuaire et du vitrail à partir du XIIe siècle.

Pour en savoir plus, retrouvez sur Joconde, portail des collections des musées de France, les expositions virtuelles présentant la sculpture romane en Alsace

 

Sculptures gothiques de la cathédrale

Au début du XXe siècle, de nombreuses sculptures de la cathédrale de Strasbourg ont été enlevées et remplacées par des copies sur l’édifice. C’est à présent dans la plus vaste salle du musée, dite salle du Jubé, que ces chefs-d’œuvre de la sculpture gothique sont exposés. Ils témoignent de l’effervescence et de l’inventivité exceptionnelle du chantier tout au long du XIIIe siècle, ainsi que de son rôle dans la circulation des formes entre l’est et l’ouest de l’Europe.

Les sculptures se rattachent aux ateliers successifs à qui l’on doit la construction du transept et du portail sud, du jubé, puis de la nef et des portails occidentaux de la cathédrale.

Pour en savoir plus, retrouvez sur Joconde l’ensemble de la statuaire déposée de la cathédrale et conservée au musée.

Objets d’art

Strasbourg, Bâle, Spire ou Constance, évêchés et importantes villes commerciales, réunissent dès le Moyen Âge les meilleures conditions pour que s’y épanouissent des orfèvres de talent. Cet art précieux révèle avant tout la volonté de glorifier Dieu et d’assurer le salut de son âme, en enrichissant les trésors des églises. Mais l’orfèvrerie prend aussi un nouvel essor dans le domaine profane avec la fin de la Renaissance, répondant aux goûts exubérants d’une clientèle laïque.

Les collections que vous invite à découvrir le Musée de l’Œuvre Notre-Dame, du Moyen Âge au XVIIIe siècle, sont d’autant plus précieuses que peu d’objets nous sont parvenus : le métal, une matière première très recherchée fut en effet souvent fondue.

 

Un panorama des arts du XVe siècle

Le deuxième étage du musée, suite de petites salles de caractère intime aux boiseries gothiques rapportées, est entièrement consacré aux arts du XVe siècle. Les collections, de très grande qualité, témoignent de l'extraordinaire essor artistique qui se manifeste à Strasbourg et dans toute la plaine du Rhin Supérieur à la fin du Moyen Âge.

La peinture de retables, la sculpture sur bois et sur pierre, la gravure, le vitrail, la tapisserie et l'orfèvrerie connaissent un développement considérable à Strasbourg comme à Colmar, Bâle ou Fribourg, et s'enrichissent tout au long du siècle d'inspirations multiples, en particulier bourguignonnes et flamandes. Dans tous les domaines, quelques très grands artistes influencent l'évolution des arts bien au-delà des limites de la province : le sculpteur Nicolas de Leyde, le peintre et graveur colmarien Martin Schongauer, le graveur strasbourgeois E. S., le peintre bâlois Conrad Witz, le maître verrier Peter Hemmel d'Andlau marquent cette période extraordinairement féconde.

Découvrez la Salle des Administrateurs, où travaillaient les receveurs de l’Œuvre Notre-Dame.

De la Renaissance à la fin du XVIIe siècle

Nous entrons à présent dans la première moitié du XVIe siècle, période à laquelle Strasbourg connaît une révolution intellectuelle, religieuse et sociale, marquée par de nouvelles préoccupations humanistes. Des sujets profanes de Hans Baldung Grien, très représentatif des débuts de la Renaissance dans la région, aux natures mortes virtuoses de Sébastien Stoskopff accompagnées de poèmes moralistes, cette section du musée reflète la riche atmosphère intellectuelle de ces deux siècles.

Les peintres et graveurs influencent également les arts décoratifs : le mobilier se couvre de coquilles, de guirlandes, de mascarons et de putti, mais aussi de motifs mythologiques ou allégoriques qui répondent aux préoccupations de l’époque.

Un nouvel espace pour les dessins d’architecture

Deux nouvelles salles ont été aménagées au troisième étage pour vous présenter une collection unique de dessins d’architecture médiévaux. La trentaine de dessins conservée au Musée de l’Œuvre Notre-Dame, liée au chantier de la cathédrale de Strasbourg, constitue l’un des ensembles les plus importants d’Europe.

La salle de conservation vous permet de découvrir quatre d’entre eux, dont la fragilité nous contraint à limiter l’ouverture au public à trois heures par semaine.

La salle d’interprétation est quant à elle ouverte en permanence : elle présente l’ensemble de la collection sous forme numérique, tout en retraçant l’histoire et la technique des dessins, ainsi que l’univers des bâtisseurs de cathédrales.