Entête de page

Agrégateur de contenus

Friedrich Dürrenmatt. La satire dessinée

« Par rapport à mes œuvres littéraires, mes dessins ne sont pas un travail annexe, mais des champs de bataille, faits de traits et de couleurs » écrivait en 1978 l’auteur suisse Friedrich Dürrenmatt (1921-1990). Pourtant, même si ses pièces de théâtre comme Les Fous de Dieu (1947), La Visite de la Vieille Dame (1955) et Les Physiciens (1962) ont été traduites en plus d’une quarantaine de langues, son œuvre graphique reste aujourd’hui largement méconnue. C’est pourquoi le Musée Tomi Ungerer-Centre international de l’Illustration propose de faire découvrir pour la première fois en France près de 100 dessins originaux de l’auteur, grâce aux prêts généreusement consentis par le Centre Dürrenmatt Neuchâtel et les collections privées suisses Liechti et Bloch.

Tomi Ungerer et Friedrich Dürrenmatt partageaient le même regard critique sur la société de leur époque. L’auteur suisse écrivit même une préface pour Babylon, un recueil de dessins satiriques de Tomi Ungerer publié en 1979 chez leur éditeur commun, Diogenes Verlag à Zurich. C’est également par la satire graphique que Friedrich Dürrenmatt s’est exprimé, tour à tour influencé par l’expressionnisme, George Grosz, Daumier, Francisco de Goya et Saul Steinberg. En humaniste, il s’intéressait à tous les sujets, et son univers iconographique foisonnant comporte des thématiques récurrentes comme entre autres, la Bible, la mythologie, la théologie, le cosmos, la souffrance, la mort. Ni ses écrits ni son trait n’ont épargné ses semblables, et il en a dressé un portrait parfois féroce. Mais cet ogre était aussi capable de tendresse comme en témoigne le livre, haut en couleurs et plein de fantaisie, qu’il avait dessiné dans les années 1950 pour ses trois enfants.

Présentés en regard de l’œuvre graphique de Friedrich Dürrenmatt, les dessins de Tomi Ungerer pour Babylon, issus de la collection du musée, et la bande dessinée SUV du genevois Helge Reumann, provenant de la collection privée de l’artiste, montrent une vision tout en noir et blanc d’un monde apocalyptique en phase avec celle de l’auteur suisse.

Commissariat : Thérèse Willer, conservatrice en chef du Musée Tomi Ungerer et avec le conseil scientifique de Peter André Bloch, professeur émérite à l’Université de Haute-Alsace

.

Cette exposition, conçue par le Musée Tomi Ungerer, est organisée dans le cadre du centenaire de Friedrich Dürrenmatt, en partenariat avec le Centre Dürrenmatt Neuchâtel et le Consulat général de Suisse à Strasbourg.

 

 

Informations pratiques

Musée Tomi Ungerer — Centre international de l’Illustration

Villa Greiner / 2, avenue de la Marseillaise, 67000 Strasbourg /
Horaires : de 10h à 18h. Fermé le mardi
Tél. 03 68 98 50 00

HORAIRES & INFOS PRATIQUES