Entête de page

Tympan de l’église des dominicains

Retrouvé en 2012 dans une propriété du Bas-Rhin où il était sans doute conservé depuis la fin du XIXe siècle, le tympan a été acquis l’année suivante avec l’aide de la Société pour la Conservation des Monuments Historiques d’Alsace. Il s’agit d’une opération de sauvegarde exemplaire d’un des derniers témoins d’un édifice prestigieux : ce fragment lapidaire est un très rare vestige de l’église des dominicains de Strasbourg, l’une des plus importantes de l’ordre dominicain dans le sud-ouest germanique. Il ornait le portail sud de la nef jusqu’en 1870, date à laquelle l’église fut entièrement démolie par les bombardements de Strasbourg.

Avec La Crucifixion et le Baiser de Judas, vitraux de l’église des dominicains de Strasbourg, il évoque un chantier strasbourgeois ambitieux qui se trouvait à quelques centaines de mètres de la cathédrale.

Agrégateur de contenus