Entête de page

Restaurer une céramique

La céramique est un matériau peu fragile et qui résiste assez bien à un séjour prolongé dans le sol. Un lavage à l’eau tiède avec une brosse douce suffit généralement à la débarrasser de la terre qui la recouvre. Toutefois, si la pâte a été mal cuite, si la surface est altérée ou si elle présente un décor peint, il convient de la laver avec précaution. Un bain dans une eau déminéralisée permet aussi d’éliminer les sels minéraux dont elle a pu se charger dans le sol.

Puis le puzzle peut commencer : classement par catégories de céramiques, puis par couleur de pâte avec tri des bords, des bases et des tessons. Ce tri permet d’identifier les éléments provenant d’un même vase et de rapprocher les fragments qui collent entre eux.

La céramique est ainsi étalée en "développé" sur la table, en réunissant toutes les pièces présentes, avant son remontage progressif à l’aide de petites bandes de ruban adhésif. Puis les pièces jointives (et elles seules) sont enduites de colle et assemblées en commençant par la base. À la fin du remontage, les lacunes éventuelles peuvent être complétées par du plâtre teinté.

Deux règles importantes s’appliquent pour toute restauration :

  • elle doit être perceptible et les éléments rajoutés détectables par un œil exercé,
  • elle doit être réversible : il est donc indispensable d’employer des colles que l’on peut dissoudre facilement en cas de besoin.