Entête de page

Restaurer un objet en métal

Les objets en métal constituent souvent une difficulté particulière pour le restaurateur, car la corrosion leur a souvent fait perdre leur forme initiale. Il est alors difficile de les identifier avec précision lorsqu’on les trouve dans les couches d’un site archéologique. Le changement de température et d’humidité lié à leur sortie du sol peut aussi accélérer leur corrosion et entrainer une destruction rapide.

Une première stabilisation, après les avoir dégagé de la terre qui les entoure, nécessite de les maintenir dans une atmosphère adaptée. La restauration proprement dite peut commencer, parfois précédée d’une radiographie de l’objet pour découvrir sous l’oxydation du fer ou du bronze la forme initiale et (parfois) le décor de l’objet.

La restauration vise à retrouver la surface originelle de l’objet ; les couches de corrosion doivent être éliminées, par un nettoyage mécanique ou encore par un traitement électro-chimique (électrolyse) pour les pièces les plus importantes. Les éléments nettoyés peuvent ensuite être recollés ou refixés si nécessaire, puis l’objet est revêtu d’une couche protectrice de cire ou de résine.

Malgré sa restauration, l’objet en métal reste fragile et nécessite des conditions de conservation spéciales où l’humidité et la température sont strictement contrôlées.

 

Restaurer un objet en métal

Les objets en métal constituent souvent une difficulté particulière pour le restaurateur, car la corrosion leur a souvent fait perdre leur forme initiale. Il est alors difficile de les identifier avec précision lorsqu’on les trouve dans les couches d’un site archéologique. Le changement de température et d’humidité lié à leur sortie du sol peut aussi accélérer leur corrosion et entrainer une destruction rapide.

Une première stabilisation, après les avoir dégagé de la terre qui les entoure, nécessite de les maintenir dans une atmosphère adaptée. La restauration proprement dite peut commencer, parfois précédée d’une radiographie de l’objet pour découvrir sous l’oxydation du fer ou du bronze la forme initiale et (parfois) le décor de l’objet.

La restauration vise à retrouver la surface originelle de l’objet ; les couches de corrosion doivent être éliminées, par un nettoyage mécanique ou encore par un traitement électro-chimique (électrolyse) pour les pièces les plus importantes. Les éléments nettoyés peuvent ensuite être recollés ou refixés si nécessaire, puis l’objet est revêtu d’une couche protectrice de cire ou de résine.

Malgré sa restauration, l’objet en métal reste fragile et nécessite des conditions de conservation spéciales où l’humidité et la température sont strictement contrôlées.