Détail Entité

Armoire

Strasbourg, 1631

Bois divers
272 x 210 x 56 cm

Provenance : Provient du château de Niedernai.
Musée de l'Œuvre Notre-Dame

L’armoire en tant que telle n’apparaît qu’au début du XVIe siècle, et remplace peu à peu le coffre, principal meuble du Moyen Âge. En 1571, le magistrat de la ville de Strasbourg impose à la corporation des menuisiers un nouveau chef-d’œuvre : l’armoire à deux corps. Ces deux corps, reposant sur un socle et portant un couronnement, dérivent de la superposition de deux coffres.

Conçue comme un bâtiment, l’armoire porte aussi un décor qui reproduit celui des façades des palais Renaissance. Les motifs traités en marqueterie simulent des parements de pierre, en trompe-l’œil. Cette armoire suit ainsi les règles du De Architectura de l’architecte romain Vitruve : deux étages de colonnes, doriques en bas, ioniques en haut, qui encadrent des fenêtres feintes. Ce traité antique, redécouvert à la Renaissance et imprimé à Strasbourg dès 1543, devint la bible des ornemanistes.