Détail Entité

Une cavalière venue de l’empire d’Attila ?

Époque mérovingienne (début du 5e siècle après J.-C.)

Inv. : D. 11. 976. 1. 1 à 9
Dim. : Gobelet en verre H. : 76 mm, D. sup. : 80 mm
Divers matériaux, verre

Provenance : Hochfelden, tuilerie
Musée Archéologique

Une sépulture, au mobilier d'une exceptionnelle qualité, a été mise au jour fortuitement à Hochfelden en novembre 1964 lors de travaux d'extraction de lœss. L'inhumation en cercueil de bois, orienté Nord-Sud (tête au Nord) et "constitué de planches assemblées sans clous", livre un squelette couché sur le dos, les bras le long du corps, la main droite ramenée sur le bassin. Le squelette, réexaminé de façon approfondie en 1989 par une équipe d'anthropologues sous la direction de Ch. Pilet, a permis de faire d'intéressantes observations : l'âge au décès se situe entre 50 et 70 ans; la stature est faible, autour de 1,50 m; la pathologie des os longs révèle une pratique cavalière prolongée et régulière; une légère déformation crânienne est possible mais ses caractères sont trop peu accentués pour affirmer son existence certaine.

Le mobilier est d'une remarquable richesse, caractérisé par la présence de nombreux objets d'origine orientale : paire de fibules en argent de type gothique, miroir circulaire en argent moulé et poli, collier tressé de fils d'or très fins, paire de boucles d'oreille en or et une centaine de petites plaques décoratives, vestiges du décor d'un vêtement sur lequel elles étaient cousues.

Ce mobilier funéraire, complété par un gobelet en verre, atteste que la défunte est une femme de haut rang, appartenant à l'aristocratie de l'Empire d'Attila, dont la famille a été sans doute attirée en Rhénanie par l'armée romaine, source de richesse et de pouvoir.