Détail Entité

Crucifixion

Giotto Di Bondone (Colle di Vespignano, vers 1267 - Florence, 1337)
Vers 1319 - 1320

Peinture sur bois, Fond d’or, 45 x 33 cm

Musée des Beaux-Arts

Nourri de toutes les formes figuratives du Moyen Âge, Giotto joua un rôle historique : il porta à maturation le processus de renouvellement du langage pictural italien. Ses œuvres seront un modèle et une source d'inspiration pour les artistes de la Renaissance.

Avec les fresques de la Basilique d’Assise, peintes entre 1296 et 1300, il opère le dépassement définitif des formes abstraites de l'art byzantin pour un nouveau langage centré sur une représentation plus concrète de l'espace et de la figure humaine.

Considérée comme issue de l'atelier de Giotto, la fortune critique de cette œuvre est riche de rebondissements : la difficulté à reconnaître avec précision l'identité d'une main est due à l'influence très forte de Giotto sur les élèves sortis de son atelier.

Le schéma iconographique de cette Crucifixion deviendra rapidement un grand classique des ateliers toscans de la première moitié du Trecento, qui transcriront la scène indifféremment à fresco ou sur panneau. Le critique Roberto Longhi a remarqué dans la Crucifixion de Strasbourg un procédé perspectif souvent utilisé dans les œuvres tardives de Giotto : la diminution des proportions des personnages de l'arrière-plan.