Détail Entité

Le Christ de Pitié et La Vierge de douleur

Simon Marmion (Amiens, vers 1420-1425 - Valenciennes, 1489)
Vers 1460

La Vierge de douleur : Huile sur bois, 43 x 29 cm

Le Christ de Pitié : Huile sur bois 43 x 29 cm

Musée des Beaux-Arts

Simon Marmion est un des plus importants peintres aux origines de la peinture nordique. Il n’est pas seulement l’auteur de peintures de chevalet ; l’un de ses contemporains l’appela le "prince de l’enluminure".

Cette paire montre le Christ et sa mère figurés en buste. Le Christ est présenté comme un Ecce Homo, mais après le supplice de la crucifixion. La Vierge apparaît en Mater Dolorosa. À l’imitation du Christ, elle souffre et sa souffrance participe à la rédemption ou, tout du moins, montre son rôle d’intercesseur privilégié entre l’humanité et Dieu.

Ces deux peintures ont été créées non comme des pendants séparés mais pour former un diptyque. Elles pouvaient donc voyager facilement et s’ouvrir pour servir de support à la prière, dans un contexte intime. Les deux œuvres forment un tout et doivent être vues en regard l’une de l’autre. Les regards font aussi le lien entre la Vierge et l’Homme de Douleur. Aucune narration n’est indiquée ni suggérée. Comme dans les icônes, seule compte la force des images. Il s’agissait dans la sphère privée d’imiter le Christ. Ceci explique la grande proximité voulue entre l’image et le spectateur et la présence de ces images.