Détail Entité

Salvator Mundi

Palma Vecchio (Serina, vers 1480 - Venise, 1528)
Vers 1520-1522

Huile sur bois, 74 x 63 cm

Musée des Beaux-Arts

Généralement considéré, après Tiziano, comme l'un des plus dignes représentants de la manière de Giorgione, Palma Vecchio peignit des œuvres à l'atmosphère sereine, utilisant une riche gamme chromatique. On lui doit la création de l'image d'une beauté somptueuse et opulente qui, dépourvue de la vitalité de Tiziano, transmet un sentiment d'absence et de mystère.

L'iconographie de cette représentation du Christ Sauveur vu à mi-corps trouve probablement son origine dans le Salvator Mundi de Léonard de Vinci peint entre 1507 et 1512.

Ce tableau présente des affinités avec le Portrait de poète, du même peintre, qui se trouve à la National Gallery de Londres : même pose, même façon de traiter le visage aux contours effacés, même ombre caractéristique pour accentuer l'arête du nez, même type physionomique. Les deux œuvres doivent donc se situer à la même date, c'est-à-dire vers 1520, qui correspond à la période de maturité du peintre.

Cette œuvre est attribuée à Palma Vecchio, malgré les doutes des critiques Bernard Berenson et Hans Richter, pour la richesse du coloris caractéristique de l’artiste et pour l’élégance générale de la figure, en particulier les mains qui tiennent le globe translucide.