Détail Entité

Das Kreuz

Eugen Schoenebeck (Heidenau (Allemagne), 1936)
1963

Das Kreuz (La Croix), 1963

Huile sur toile

162,5 × 131 cm

Provenance : Achat avec la participation de l’État en 1990.
MAMCS

Émigré à Berlin-Ouest après avoir grandi en RDA, Eugen Schoenebeck s’inscrit à la Hochschule für bildende Künste. Avec Baselitz, qu’il rencontre deux ans plus tard, il rédige le manifeste Pandémonium qui accompagne leur première exposition commune. Ils revendiquent un "réalisme pathétique", ancré dans la lecture de l’histoire récente de l’Allemagne et capable de résister à la domination américaine du marché de l’art. La question de la responsabilité historique de son pays (la Schuldfrage) qui divise alors les générations est une constante de son œuvre, associée à une esthétique revendiquée de la laideur.

Emprunté à l’histoire de l’art et plus particulièrement aux primitifs allemands, qui constituent l’une de ses sources, le sujet de la crucifixion a été plusieurs fois abordé par Schoenebeck. Das Kreuz renvoie également aux figures de mutilés de Max Beckmann ou aux corps déformés de Francis Bacon.