Détail Entité

Giulietta

Bertrand Lavier (Châtillon-sur-Seine, 1949)
1993

Automobile accidentée sur socle

166 x 420 x 142 cm

Provenance : Achat réalisé avec le soutien du Fonds régional d’acquisition pour les musées, État/Conseil Régional d’Alsace en 2000.
MAMCS

Recouvrements, déplacements, rapprochements sont parmi les interventions opérées, depuis les années 1970, par Bertrand Lavier afin de provoquer des émotions et faire surgir de nouvelles significations à partir d’objets du quotidien. Il questionne, non sans distanciation et donc humour, l’héritage de l’Histoire de l’Art, de Marcel Duchamp à Frank Stella. Les miroirs et pianos recouverts d’une épaisse couche de peinture de même que les objets soclés (le célèbre Brandt/Haffner de 1984, soit un réfrigérateur posé sur un coffre-fort) sont autant de "chantiers" pour inviter le regardeur à prêter une attention nouvelle à ce qu’il croit connaître.

La Giulietta est une voiture de sport accidentée, chargée de mythologies contemporaines (modèle emblématique de la marque Alfa Romeo, c’est notamment la voiture de la scène finale de l’accident du film de Jean-Luc Godard Le Mépris). Cette carcasse, trouvée dans une casse, est décrite comme un "ready-destroyed" par l’artiste, sorte de gisant des temps modernes qui vaut autant pour sa puissance formelle que pour sa tension dramatique.