Détail Entité

Le Tournoi

Lucas Cranach
1509

Le tournoi ou Tournoi à la tapisserie de Samson
Gravure sur bois.

Cabinet des Estampes et des Dessins

Le Tournoi de Lucas Cranach surprend dès le premier regard par le foisonnement des personnages et la richesse des détails qui animent la scène. Cette œuvre fait partie d’une série de trois gravures sur bois datées de 1509, qui représentent chacune une scène de joute à la lance ou à l’épée. Bien que le titre de l’œuvre fasse penser à une représentation générique, l’artiste s’inspire d’un tournoi bien réel qui a eu lieu l’année précédente à Wittenberg. C’est dans cette ville que Cranach s’installe en 1505, devenant alors peintre à la cour du prince-électeur de Saxe Frédéric le Sage. Celui-ci lui confère des armoiries : un serpent ailé portant une couronne et tenant un anneau dans sa bouche. L’artiste utilise ce blason accompagné de son monogramme pour signer ses œuvres, comme on peut le voir ici en haut à droite de la scène.

Tout comme la chasse, le tournoi était une activité de divertissement appréciée des nobles, et pour eux l’occasion de manifester habileté et puissance au cours d’un affrontement.

C’est bien ce que nous donne à voir Cranach par ces dizaines de cavaliers armés de bâtons, de lances ou d’épées. L’artiste multiplie les détails ornementaux, comme les scènes mythologiques représentées sur les caparaçons des chevaux. L’équipement extravagant des jouteurs rivalise avec l’élégance des costumes des spectateurs installés sur une estrade à l’arrière-plan. Parmi eux, deux hommes portent les blasons de combattants en train de s’affronter. Les armes du prince-électeur de Saxe figurent également sur la tapisserie suspendue au rebord de la tribune, où l’on voit une représentation de Samson combattant un lion à main nue. Cet épisode biblique devait inspirer force et courage aux concurrents du tournoi. Plus qu’un simple ornement, on peut y voir une double mise en abyme de la part de l’artiste : la tapisserie est une "œuvre dans l’œuvre", un exemple des éléments de décor que l’atelier de Cranach réalisait à l’occasion de telles festivités. D’autre part, Samson est représenté à la même échelle et avec les mêmes traits que les jouteurs, comme s’ils faisaient partie de la même scène, leur permettant ainsi de mieux s’identifier au puissant héros.

Lucas Cranach a réalisé une première gravure sur bois représentant un tournoi en 1506. Pour celle dont le Cabinet des Estampes conserve un exemplaire, l’artiste semble s’être inspirée de deux autres œuvres. La première est une gravure sur cuivre attribuée au Monogrammiste MZ, datée de 1500. Cranach en a tiré la figure d’un écuyer de dos au premier-plan, se penchant pour ramasser une arme tombée au sol, ainsi que le dynamisme et la variété des attitudes des combattants. La seconde source d’inspiration de Cranach serait une tapisserie réalisée en 1494-1498 et offerte au prince-électeur Frédéric le Sage à l’occasion d’un tournoi donné à Anvers. Cranach a peut-être vu cette tapisserie à Wittenberg, où elle est mentionnée dans un inventaire daté de 1527.