Détail Entité

Mizra’h

Elias Danhauser
1822

Papier découpé, crayon

Provenance : Provient de Horbourg (Haut-Rhin). Dépôt de la Société d’Histoire des Israél
Musée Alsacien

En Alsace, jusqu’au 19e siècle, les communautés juives étaient essentiellement implantées en milieu rural, et par conséquent, étroitement intégrées dans le tissu villageois. La cohabitation entre juifs et chrétiens y était effective, même si elle n’était pas toujours exempte de frictions.

Accroché au mur est, à l’intérieur de la maison juive, le Mizra’h, "orient" en hébreu, indique la direction de Jérusalem, vers laquelle les juifs se tournent pour prier. Dans le cercle central, soleil et croissants de lune surmontent le mot "Est". Des mains de Cohanim et des cruches de Lévites figurent au-dessus de la signature. Des lions affrontés sont attaqués par des loups, tandis que d’autres animaux sont disséminés dans le feuillage.

La technique du canivet, ou découpage au canif, était pratiquée en Europe centrale. Les Juifs ashkénazes l’utilisent fréquemment au 19e siècle pour réaliser les tableaux religieux garnissant leur intérieur. Elias Danhauser était instituteur à Horbourg, mais, d’après ses propos, il faisait également commerce de ce type d’images.