Détail Entité

Dégorgeoir de moulin

Fin 18e siècle

Bois sculpté polychrome

Musée Alsacien

Ces masques de bois fixés à la base des moulins artisanaux déversent le son par leur bouche largement ouverte et sont fixés devant la caisse où est recueillie la farine. Par leur caractère effrayant, ils sont censés protéger la farine entassée derrière eux en éloignant les esprits malfaisants. C’est pourquoi très souvent, les figures des dégorgeoirs représentent l’étranger, des monstres de la mythologie antique ou comme ici le diable.

Cette mesure de protection répond aux conséquences atroces de l’intoxication du pain, base de l’alimentation, par un champignon parasite des céréales, l’ergot de seigle. Celui-ci transmet une maladie grave qui provoque hallucinations et pertes des membres, autrefois appelée "feu de Saint Antoine".