Détail Entité

Costume des villes, costume des champs

Charles Spindler (1865-1938)
vers 1900

Aquarelle

Musée Alsacien

Ces deux aquarelles ont été réalisées pour l’ouvrage "Costumes et Coutumes d’Alsace" publié en 1902 par Charles Spindler avec Anselme Laugel. À leur sujet, ce dernier écrit :

Jeune fille de Geispolsheim en costume de travail

"Pour les travaux de fenaison et de la moisson, les filles mettent toujours un tablier blanc ; elles font un brin de toilette […]. Le chapeau de paille est à larges bords, maintenu sous le menton par un cordon ; mais il est orné, en outre, d’un ruban de soie qui passe dans les bords. Ce chapeau est assez lourd, et, quand elles veulent travailler, les femmes l’enlèvent et l’attachent à la ceinture ; pour se garantir du soleil, elles se couvrent alors la tête avec le foulard blanc qu’elles portent ordinairement autour du cou".

Jeune fille de Geispolsheim en costume de fête

"Ce costume est exclusivement porté par les catholiques […]. Sur le haut de la tête, entre les deux ailes du flot, se trouve fixée une petite couronne en fleurs artificielles. La chemise à manches longues tombant jusqu’aux poignets est garnie de dentelles. Le corsage est relié à la robe et toujours d’une autre couleur que cette dernière ; il couvre la poitrine en carré et se lace en avant sur toute sa hauteur, de manière à ce que les bords sont près de se rejoindre et ne laissent voir qu’une petite partie du plastron. La robe est toujours en laine ou en serge rouge. Le tablier est en guipure blanche. La collerette est remplacée par un foulard en soie multicolore croisé sur la poitrine, et les pans ramenés sous le corsage."