Détail Entité

Gants en soie marine

Grande nacre ou jambonneau de mer, Pinna nobilis.
Provenance : Don de Mr. Ribasse en 1790.
Musée Zoologique

Ces gants en soie marine furent offerts à Jean Hermann en 1790 par un Mr. Ribasse de Sicile. Jean Hermann note de sa main : "Paire de gants de femme de Byssus ou Lana pinna. Il faut les garantir des teignes plus soigneusement encore que la laine. Présent de Mr. Ribasse Sicilien qui, en 1789 et 1790, a fait chez moi un cours de minéralogie".

Cette soie marine est fabriquée à partir du byssus d’un mollusque bivalve, Pinna nobilis. Ce sont les filaments qui permettent à l’animal de s’ancrer sur un rocher. Cette sorte de soie brune aux reflets dorés était une matière précieuse dans l’Antiquité et au Moyen Âge. Elle était utilisée pour confectionner les manteaux de rois ou des grands prêtres d’Égypte. En Sicile, en Sardaigne ou en Calabre, on en tissait des gants et une étoffe dite Tarentine.

La grande nacre, qui vit uniquement dans la Méditerranée, est l’un des plus grands coquillages du monde, qui peut atteindre jusqu’à 1,2 m. Autrefois abondante, sa population est en forte régression (prélèvements abusifs, chalutage, pollution chimique…). Elle est strictement protégée sur le territoire français par l’arrêté du 26 novembre 1992.