Détail Entité

Tête d’homme dite "Christ de Wissembourg"

Fin du XIIe siècle, éléments d’une restauration vers 1950

Verre coloré, grisaille, plomb
Diamètre 25 cm
In. MAD XXIII.21

Provenance : Provient de l’ancienne abbatiale de Wissembourg (Bas-Rhin).
Musée de l'Œuvre Notre-Dame

Cette tête d’homme barbu a longtemps été considérée comme le plus ancien vitrail figuratif conservé en France. Il s’agit très probablement du vestige d’une figure monumentale de Christ en pied ou trônant. Sa stricte frontalité et son dessin très stylisé lui donnent une grande force d’expression.

Autrefois daté des environs de 1060, le vitrail a été mieux identifié grâce à des rapprochements avec les verrières encore en place dans l’abbatiale de Wissembourg, notamment une Vierge à l’Enfant restée complète. Toutes les figures y ont de grands yeux aux pupilles sombres, rehaussés de sourcils épais dans le prolongement des arêtes du nez. L’enroulement en hameçon des ailes du nez est également très caractéristique du style de cet ensemble.

Constitué d’une unique plaque de verre, le visage du Christ offre un très bon exemple de la technique dite "des trois valeurs" décrite par le moine Théophile au début du XIIe siècle dans son traité sur les techniques de l’art. La "grisaille" est appliquée au pinceau en trois couches d'intensité différente, l'une très légère par endroits, l'autre moins diluée pour les ombres et la troisième très sombre pour les traits. Certains des verres de couleurs qui entourent la tête ont quant à eux été placés vers 1950 lors d’une restauration.