Détail Entité

Vierge à l’Enfant

Rhin supérieur (Strasbourg ?), milieu du XVe siècle

Bois polychromé
68 x 50 x 16 cm
Inv. MOND 529

Provenance : Provient du château épiscopal de Mutzig (Bas-Rhin
Musée de l'Œuvre Notre-Dame

Cette très belle Vierge à l’Enfant, qui provient du Château épiscopal de Mutzig (Bas-Rhin), garde le charme des madones du début du XVe siècle. Toutefois, elle porte la marque d’une évolution certaine par sa présence assurée, son expression intériorisée et son drapé au traitement cassé. Son type féminin, apparenté à la sculpture lorraine, aura un écho tardif dans l’art strasbourgeois du temps de Nicolas de Leyde.

La figure forme un bloc compact animé en surface seulement par les ondulations décoratives de la chevelure étalée sur les épaules, et par les plis froissés ou tubulaires des vêtements qui restent près du corps. Même l’Enfant, malgré sa posture agitée, est inscrit dans le volume général. Il y a une préciosité certaine dans la façon dont il tient la cordelière (disparue) du manteau de sa Mère et dont il lève haut sa jambe gauche. Il en est de même pour la facture des mains de la Vierge, dont les longs doigts s’enfoncent légèrement dans les chairs tendres du bambin. Le modelé du corps nu et des visages montre une extrême sensibilité et une remarquable attention portée aux détails physiques. La grande beauté de cette Vierge à l’Enfant et l’excellence de son traitement sont encore soulignées par le raffinement de sa polychromie.