Détail Entité

Tête d’homme barbu au turban

Nicolas Gerhaert de Leyde
Strasbourg, vers 1463-1464

Grès rose, traces de polychromie
26 x 23,5 x 22,5 cm
Inv. MOND 162

Provenance : Provient du portail de l’ancienne Chancellerie de Strasbourg
Musée de l'Œuvre Notre-Dame

Cette Tête d’homme barbu au turban et son pendant, une Tête de femme conservée au musée Liebighaus de Francfort, sont les seuls vestiges du décor du portail de l’ancienne Chancellerie de Strasbourg, commencé en 1463. Situé sur un côté de l'actuelle Place Gutenberg, le bâtiment fut désaffecté après un incendie en 1686 et son portail fut sans doute démoli au moment de la Révolution, lorsque le bâtiment fut mis en vente. Les restes sculptés furent transférés à l’église du Temple Neuf, dans les collections lapidaires de la Ville. L’ensemble brûla dans un incendie en 1870.

Ces restes de deux bustes accoudés ont longtemps été identifiés à tort comme le bailli Jacques de Lichtenberg et sa maîtresse la belle Barbe d'Ottenheim.

Le type du vieillard barbu et ridé, aux traits accusés, répandu dans la sculpture depuis la fin du XIVème siècle, est transcrit de manière inédite par Nicolas de Leyde. Le traitement incisif des détails de l’épiderme, joint à l’expression attentive du visage, rendue avec finesse, construisent un puissant sentiment de réalité. Mais le sculpteur dépasse ici la simple imitation de la nature, et cherche surtout à saisir les subtilités de la psychologie de son personnage.

A lire également : Un couple brisé ? dans la rubrique des œuvres à la Une.