Détail Entité

Chien

Strasbourg, vers 1225-1230

Grès jaune, traces de polychromie
105x50x42 cm
Fondation de l’Œuvre Notre-Dame, inv. 207

Provenance : Provient du contrefort ouest du bras sud du transept de la Cathédrale de Strasbourg
Musée de l'Œuvre Notre-Dame

Sur le contrefort gauche de la façade sud de la cathédrale de Strasbourg se trouve un jeune homme gracieux, qui présente un cadran solaire. Il est protégé par un fronton triangulaire qui évoque un temple antique, au sommet duquel un grand chien se tient sur une pomme de pin, tournant la tête vers l’est.

Admirablement conservée, il s’agit de la première sculpture en ronde-bosse de la cathédrale, conçue pour être regardée sous tous les angles. C’est aussi la première représentation animale grandeur nature de l’édifice. La finesse dans l’observation de la morphologie de l’animal rend la sculpture très vivante : elle semble tendre la tête vers son maître pour être caressée. Cette grande qualité est due à l’atelier du maître du portail sud de la cathédrale, qui y introduit le style gothique dans les années 1220.

Le chien pourrait être ici, en référence à sa fonction de gardien du Temple, un symbole de la fidélité, voire de la foi chrétienne. Il serait l’image du croyant, "fidèle" qui attend patiemment le retour du Christ sur terre.

Voir aussi L’Église et la Synagogue, portail sud de la cathédrale de Strasbourg.