Détail Entité

Histoire de Prométhée

Piero di Cosimo (Florence, 1461-1462 - Florence, 1521)
Vers 1515

Huile sur bois, 64 x 116 cm

Musée des Beaux-Arts

Personnalité singulière, peu intégré aux milieux officiels, Piero di Cosimo resta étranger au cercle des Médicis et œuvra le plus souvent pour des commanditaires privés.

S'intéressant, entre autres, aux travaux de Filippino Lippi et Lorenzo di Credi, il fut aussi influencé par le réalisme flamand comme en témoignent le sens de la nature et le goût du détail de ses retables.

La singularité de Piero di Cosimo se caractérise aussi par sa conception particulière de l'antiquité qu'il peint comme un monde primitif et sauvage, avec une grande originalité dans la composition et le choix des couleurs, ainsi que le montre l'œuvre conservée à Strasbourg.

L'Histoire de Prométhée décrite ici ne peut être lue seule, puisque di Cosimo lui conçut un pendant actuellement à Munich (Alte Pinakothek). Les deux panneaux constituaient-ils des éléments de mobilier, ou des spallières destinées à orner les maisons des nobles familles florentines 

L'artiste a choisi de présenter un Prométhée créateur, façonnant l'homme avec de la terre glaise en présence de son frère Epithémée. Piero envoie ensuite le héros à la rencontre de Minerve, qui le conduit au ciel (panneau de Munich). Puis Prométhée dérobe le feu au char du soleil, afin de donner vie à la statue. Il subit enfin la terrible punition de Zeus, attaché à l'arbre, venu se substituer au rocher du mythe originel (panneau de Strasbourg). Nul ne doute que les épisodes de la légende sont empruntés à Boccace dans sa Genealogiae deorum, principale source de connaissance de la mythologie pour les artistes de la Renaissance.