Détail Entité

Les Fiancés

Lucas de Leyde (Leyde, vers 1494 - Leyde, 1533)
Vers 1525

Huile sur bois; 28 x 33,5 cm

Musée des Beaux-Arts

Lucas de Leyde est un des artisans majeurs de la Renaissance dans le nord de l’Europe. Dans son œuvre, on décèle une synthèse des acquis de la Renaissance italienne et des innovations propres à la peinture septentrionale.

Quelle intention faut-il voir dans le tableau exposé à Strasbourg, une de ses meilleures peintures de genre ? On y voit un homme passant une bague au doigt d’une jeune femme. Deux éléments viennent troubler cette scène apparemment charmante. D’abord, l’homme semble nettement plus âgé que sa fiancée. Mais surtout, conformément à la mentalité misogyne de l’époque, la femme est mise en valeur par sa représentation de face et par le geste de supériorité qu’elle arbore. La main comme le regard qu’elle pose sur l’homme témoignent bien du fait "qu’elle a le dessus".

Portrait de fiançailles ou satire ? En effet le tableau peut se lire comme la représentation d’un mariage mal assorti, à cause d’une trop grande différence d’âge, voire de condition sociale. Son regard à la force de celui d’une Ève moderne. Il s’agirait donc d’une mise en garde contre l’inversion des valeurs "naturelles" à cette date, à savoir la hiérarchie entre l’homme et la femme.