Détail Entité

Zéphyr et Flore

Giovanni Battista Tiepolo (Venise, 1696 - Madrid, 1770)
Vers 1751-1753

Huile sur toile, 42 x 37 cm

Musée des Beaux-Arts

Inscrit dès 1717 dans la confrérie des peintres vénitiens, Tiepolo utilise à ses débuts une gamme chromatique "enflammée" et de violents contrastes d'ombres et de lumières. Très vite, il s'illustre dans le domaine de la décoration illusionniste de grands espaces. Sa palette s'éclaircit avec des tons lumineux et tendres, et il acquiert une grande liberté dans la composition comme dans l'interprétation iconographique.

Si les grands cycles de fresques, aussi bien religieux que profanes, vont constituer la partie centrale de son œuvre, il laisse aussi un ensemble important de peintures sur toile et de dessins.

Tiepolo suscita dès le début l'enthousiasme de ses contemporains, et sa renommée s'étendit dans toute l'Europe du XVIIe siècle.

Ce petit tableau illustre un thème fréquent chez les peintres : l’alliance de Zéphyr, qui porte des ailes de papillon et personnifie le doux vent d’ouest, et de Flore, la déesse des fleurs, qui symbolise le Printemps.

C’est sans doute au cours des trois années qu’il va passer à Wurzbourg (1750-1753), que Tiepolo brossa, en s’inspirant de sa fresque du palais Labia, cette petite esquisse pour un plafond qui sera exécuté par son fils ou d’autres collaborateurs.

Flore est vêtue de blanc et de rose, tandis que Zéphyr porte un manteau rouge vif. La lumière glisse délicatement sur les formes en soulignant leur souplesse et l’enchaînement si typique du rococo des courbes et des contre-courbes.