Détail Entité

Clair de lune

Philippe-Jacques de Loutherbourg (Strasbourg, 1740 - Londres, 1812)
1777

Huile sur toile; 56,5 x 72 cm

Musée des Beaux-Arts

Dès le Salon de 1763, le peintre fut acclamé par ses contemporains et célèbre dans l’Europe entière pour sa virtuosité, sa fougue et sa célérité. Dans son panorama morose de la peinture française de son temps, en 1767, Diderot mettait son espoir en Loutherbourg : "Grand, très grand artiste, presque en tout genre. Il a fait un chemin immense, et l’on ne sait jusqu’où il peut aller !".

Présenté à l’exposition de la Royale Academy en 1778, ce Clair de lune a été peint en Angleterre où l’artiste dut s’établir à partir de 1771. Ici il ne s’agit aucunement d’une représentation stricte de la nature mais d’une scène artificielle composée en atelier à partir d’éléments observés. C’est que Loutherbourg a voulu démontrer sa science dans le rendu d’un nocturne. La lumière est le vrai sujet de ce tableau. Loutherbourg sait restituer les reflets différents de la lune et du feu de camp. L’observation de la lumière était à la fois au cœur des préoccupations de la science optique et des intérêts occultistes qui passionnèrent cet artiste qui se voulut toujours plus qu’un simple paysagiste. De là son ambition d’aborder de nouveaux domaines mais aussi d’apporter à des sujets habituels une dimension nouvelle.

Ce tableau semble résumer autant le caractère de l’individu, homme des Lumières et artiste préromantique, que son œuvre protéiforme, faite de virtuosité et d’expérimentation sincère.