Détail Entité

Une riche vaisselle importée

Époque mérovingienne (7e siècle après J.-C.)

 

Inv. : 38424 et 38 425
Dim : Cruche H. : 172 mm, D. sup. : 70 mm, Patère D. sup. : 224 mm
Bronze

Provenance : Ittenheim, rue Neuziel
Musée Archéologique

Œnochoé et patère en bronze appartiennent sans aucun doute au mobilier de la sépulture d'Ittenheim qui a livré également les pièces de harnachement décorées. La cruche, à lèvre arrondie et col cylindrique, présente un décor de feuilles d'acanthes et de motifs végétaux finement gravés sur la panse ovoïde. L'anse, à attaches verticales, est surmontée d'un poucier bouleté. La patère se compose d'une vasque demi-sphérique et d'un haut pied creux évasé. Le manche, allongé, à extrémités bouletées, était muni d'un crochet (brisé). L'intérieur reprend le même motif de frise de feuilles d'acanthes, entourant un médaillon circulaire à branches végétales rayonnantes.

Ce décor est à mettre en relation avec des ateliers byzantins ou coptes, où existent de nombreux parallèles. L'origine lointaine de ces objets leur conférait sans doute une importance particulière. Parmi les pièces de comparaison les plus proches, on peut citer la patère découverte en 1930 dans une tombe féminine de Güttingen (Allemagne). Celle-ci porte une inscription en caractères grecs sur le marli et la vasque est ornée de scènes de lutte contre une panthère et un ours. La fonction de ces coupes et œnochoés en bronze semble à mettre en relation avec des rites de purification par l'eau lors des repas ou avec le banquet funéraire.