Détail Entité

Stèle à quatre dieux

Époque romaine (début du 3e siècle après J.-C.)

Inv. : 54. 345 et 54. 345 A
Dim : Stèle : H. : 0,90 m, larg. : 0,42 m
Grès

Provenance : Strasbourg, place Kléber (Fouilles J.-J. Hatt).
Musée Archéologique

Parmi les associations de divinités, les stèles à quatre dieux constituent un groupe particulier, bien représenté dans les régions rhénanes. Ces blocs rectangulaires sont à mettre en relation avec des monuments de carrefours, au sommet desquels se dresse une figure de Jupiter cavalier, dont le cheval écrase, sous ses sabots, un monstre anguipède au corps terminé par une queue de poisson.

La stèle, mise au jour en 1954 par le professeur Hatt place Kléber, est sans conteste une des plus achevées du genre par la finesse et la beauté de sa sculpture. Quatre divinités y apparaissent :

  • Junon, drapée et voilée, se tient à côté d'un autel en forme de balustre. Elle s'appuie sur une torche enflammée à long manche.
  • Minerve, casquée et cuirassée, est équipée d'une lance et d'un bouclier et est enveloppée dans un ample manteau rattaché par une courroie à l'épaule droite.
  • Hercule, muni d'une massue et d'un carquois, est présenté la tête couverte d'un manteau qui vient s'enrouler autour de son bras gauche.
  • Mercure, enfin, est coiffé du pétase ailé et tient ses deux attributs privilégiés : le caducée et la bourse. Un manteau couvre le bras et l'épaule gauches.
  • Un chapiteau à feuilles d'acanthe d'où jaillissent quatre têtes féminines est associé à la stèle et en constitue sans nul doute le couronnement.