Détail Entité

Autel au dieu Trévire Loucetios

Époque romaine (début du 1er siècle après J.-C.)
Inv. : 6603
Dim : H. : 0,57 m, larg. : 0,33 m
Calcaire

Provenance

Provenance : Strasbourg, place Saint-Pierre-le-Jeune/ rue de la Nuée Bleue.
Musée Archéologique

L'inscription, placée en façade de cet autel de forme très simple est à lire ainsi :

MARTI/LOUCET(IO)/ V.S.L.L.M./ FITTIO COND/ OLLI. F. EQ(UES). AL/ A . PETRI (ANAE) . TREV(R?)

"À Mars Loucetios, Fittio, fils de Condollus, cavalier de l'aile Petriana, Trévire, a accompli un vœu, volontiers, avec plaisir et à juste titre."

Au-delà de la mention de Mars "le lumineux", une des grandes divinités trévires, cette pièce présente un double intérêt historique. Elle pourrait être le plus ancien témoin épigraphique d'époque gallo-romaine à Strasbourg, remontant au début de l’implantation militaire sur le site de Strasbourg-Argentorate. Le caractère ancien de l'autel transparaît dans l'emploi du calcaire oolithique et dans la forme à simple base et sommet moulurés. Par ailleurs, est citée l'ala petriana, qui pourrait être mise en relation avec l'aile de cavalerie, forte de près de 500 cavaliers, qui aurait été établie sur le site du futur camp légionnaire. Tacite (Annales III, 42, 1) la cite en ces termes : "une aile de cavalerie qui, enrôlée parmi les Trévires, était exercée à la romaine et soumise à notre discipline". Les hommes qui la composent restent toutefois groupés selon leur origine géographique, sont commandés par des chefs indigènes issus de la noblesse locale et conservent leur équipement spécifique.