Détail Entité

Stèle du légionnaire Largennius

Époque romaine (début du 1er siècle après J.-C.)
Inv. : 2431
Dim : H. : 1,47 m, larg. : 0,67 m, ép. : 0,20 m
Calcaire
Provenance : Strasbourg-Kœnigshoffen, route des Romains.
Musée Archéologique

La stèle funéraire du légionnaire Largennius constitue une parfaite illustration de l'art funéraire qui se développe en Rhénanie au début du 1er siècle après J.C. Le légionnaire s'y est fait représenter, sculpté à mi-corps, dans une niche à fronton décoré d'une rose et de feuilles stylisées, aux écoinçons à roses et palmettes. Debout, de face, il est vêtu d'une tunique à manches courtes et d'un manteau à capuchon et est muni de son équipement militaire : ceinturons, poignard et épée, tablier à lanières de cuir lestées de pendentifs en bronze protégeant l'abdomen.

L'inscription funéraire permet d'identifier avec précision le personnage et de connaître ses états de service : C. LARGENNIUS/ C. FAB. LUC. MIL./ LEG. II SCAEVAE/ AN. XXXVII STIP./ XVIII H.S.E. (Caius Largennius Caii Fabia (Tribu) Luca miles legionis II (centuriae) scaevae annorum XXXVII stipendiorum XVIII hic situs est).

Caius Largennius, de la tribu Fabia, est un soldat de la 2e légion Auguste, mort à Strasbourg à 37 ans, après 18 ans de service dans l’armée. Originaire de la région de Milan (Italie), il a été enterré dans la nécropole légionnaire située à l'entrée du faubourg romain de Koenigshoffen dans la première moitié du 1er siècle après J.-C.