Détail Entité

Obus éclaté et peint

1916

Métal peint

Musée Historique

Au-delà des épisodes tragiques de la Première Guerre mondiale retenus par l’histoire, il est des anecdotes singulières moins connues. Cet objet étonnant témoigne de l’une d’elles.

Parmi les Strasbourgeois enrôlés dans l’armée allemande, certains sont envoyés en Russie. Charles Muller est de ceux-là. Né en 1894, il a fait son service militaire de deux ans en 1912. Il est enrôlé deux ans plus tard. En 1916, les Français demandent aux Russes de soulager le front de Verdun en faisant diversion et en attaquant les Allemands à Narodz. L’unité à laquelle appartient Charles Muller est engagée dans cette bataille. Elle s’apprête à prendre son repas lorsqu’un obus russe s’abat sur son izba. L’obus éclate dans la marmite où cuit la nourriture des soldats : ceux-ci seront privés de déjeuner mais auront la vie sauve. Les Russes finiront par être repoussés.

Un soldat de l’unité immortalise la scène en réalisant cette peinture de la cabane et du paysage alentour. L’artiste sera tué mais Charles Muller rapportera l’œuvre et la conservera précieusement. Après son décès, sa fille l’offrira au musée.