Entête de page

Le témoignage, documentation sensible des collections

Réunir des informations sur une collection telle que celle du Musée Alsacien implique de ménager, à côté de la description technique, une place pour la variété des sens et des usages que les objets peuvent prendre en fonction des individus et des époques. La documentation scientifique, et le récit qu’en fait le musée, laisse s’exprimer les envies d’intimité partagée, où l’identité, concept éminemment individuel, se vit comme un échange, une découverte et non un affrontement.

C’est pourquoi le Musée Alsacien, soucieux des questions de transmission et désireux de processus collaboratifs, a entrepris depuis quelques années plusieurs collectes de témoignages. Sans se substituer au travail de l’historien, les témoignages récoltés par différents acteurs (conservateurs, médiateurs étudiants, artistes, volontaires du service civique…) s’inscrivent dans la volonté du musée de promouvoir un patrimoine régional vivant où converge plusieurs générations de publics.

Les projets déjà réalisés

"Souvenirs d’antan, souvenirs d’avant" / "Musée hors les murs"

Portées par Berthe Meyer, alors référente pour le Musée Alsacien au service éducatif, des actions en maisons de retraite ont été menées dans le cadre de la conception d’un spectacle. "Souvenirs d’antan, souvenirs d’avant". De plus, un dispositif "Musée hors les murs" a été réalisé et est utilisé dans des unités de malades d’Alzheimer (EPHAD des Mélèzes).

"Transmission des savoirs en Alsace"

Proposée par Lisa Renard, doctorante en anthropologie, cette enquête inter-années des étudiants d’ethnologie de l’Université de Strasbourg (Licence 3 Parcours ethnologie et Master 1 Anthropologie sociale et culturelle) a été menée de septembre 2014 à mai 2015. Les étudiants se sont familiarisés avec les collections du musée (visites guidées, suivi d’animations, recherches thématiques) et ont dû enquêter auprès des visiteurs du musée avec enregistrements sonores et notes.

"Le laboratoire des usages disparus"

Initié par Le Shadok – la fabrique du numérique, cette opération a permis à des étudiants de la HEAR (didactique visuelle) et du CUEJ de rencontrer des personnes qui leur ont montré l’usage de onze objets des collections du Musée Alsacien. À partir de ces témoignages, de photos et de documentation, onze applications sur tablettes ont été réalisées. Elles seront mises à disposition du public dans les salles prochainement.

"Germain Muller…enfin redde m’r devun ! Enfin parlons-en !"

La récolte de témoignages autour de l’artiste et homme politique Germain Muller s’est articulée en plusieurs volets et en plusieurs temps :

  1. lors de l’exposition en 2015, une collecte par le biais du Vidéomaton où les visiteurs s’exprimaient,
  2. une enquête menée par quatre classes de lycées professionnels de Strasbourg (St Clotilde et Oberlin, section ASSP) auprès des structures seniors,
  3. une collecte de témoignages par les étudiants de l’IFCAAD dans des établissements de personnes âgées,
  4. un spectacle de restitution pendant la semaine bleue (12-17 octobre 2015) par la conteuse Colette Uguen,
  5. une nouvelle collecte entreprise par Mégane Mahieu et Olivier Strebler volontaires en Service Civique (octobre 2015-février 2016), et un travail de restitution dans un livret "Germain Muller : la parole aux spectateurs"