Entête de page

Histoire du MAMCS

Envisagé dès le milieu des années 1960, le musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg ne devint une entité indépendante du palais Rohan qu’à partir de 1973, date à laquelle ses collections furent installées à l’Ancienne Douane.

Le fonds initial constitué au gré de divers legs et donations, prit une orientation fortement engagée en direction de la modernité grâce à la générosité de la famille Arp, qui, entre 1920 et 1973, fit don d’une trentaine de pièces historiques de Hans Jean Arp et de Sophie Taeuber-Arp. Dès lors s’est affirmée une politique cohérente d’achats d’art moderne, devenant une priorité dans la perspective de la construction, décidée par la Ville en 1987, d’un Musée d’Art moderne et contemporain à Strasbourg. Inauguré en 1998, le Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS) vint compléter le réseau des musées de la ville, offrant un développement contemporain au paysage muséal strasbourgeois.

La collection (environ 18 000 œuvres), régulièrement enrichie par des acquisitions, couvre une période allant de 1870 à nos jours et investit un champ géographique clairement tourné vers l’Europe. Le fonds moderne part des artistes Impressionnistes pour aller jusqu’aux pionniers de l’abstraction, sans oublier ceux des arts décoratifs. La collection contemporaine, quant à elle, met en lumière l’art des années 1960 (Fluxus, Arte Povera, Supports-Surfaces, etc.) et présente un ensemble de peintures allemandes unique en France.