Entête de page

Histoire de la Bibliothèque des Musées


L’histoire de la Bibliothèque des Musées est liée au vaste programme de reconstitution des collections patrimoniales de la ville de Strasbourg suite aux destructions laissées par la guerre de 1870-71. Dès 1877, la ville se dote en effet d’un Cabinet des Estampes et d’une bibliothèque, mais aussi, dix ans plus tard, d’un Musée des Arts Décoratifs. Ce dernier rassemble une vaste collection d’imprimés destinée à fournir des modèles aux artistes et artisans.

Vue de la salle de lecture. Cabinet des Estampes et Bibliothèque des Musées de Strasbourg, vers 1965Les deux institutions sont réunies en 1939, à l’initiative de Hans Haug, pour former un ensemble exceptionnel dont la Bibliothèque des Musées de Strasbourg est aujourd’hui l’héritière.

Le développement des arts décoratifs dans la ville, soutenu par la création d’une école dédiée à cette discipline (La Kunstgewerbeschule, aujourd’hui Haute Ecole des Arts du Rhin), a également profité à l’enrichissement de la bibliothèque dès le tournant du XXe siècle. D’importantes personnalités ont contribué à sa constitution. Outre les conservateurs successifs qui en ont eu la charge, l’éditeur et collectionneur Karl Trübner, dont la fondation enrichit aujourd’hui encore ses collections, a joué un rôle déterminant.

Si elle a un passé commun avec le Cabinet des Estampes et des Dessins, le Musée des Beaux-Arts et le Musée des Arts Décoratifs, l’histoire récente de la bibliothèque est encore marquée par son rapprochement, en 1998, avec le Musée d’Art moderne et contemporain qui l’abrite dans ses murs, donnant à ses collections une nouvelle orientation vers publications des avant-gardes et le livre d’artiste.