Entête de page

Donner naissance assise

Dans la dernière phase de l’accouchement, la femme s’asseyait sur ce siège dont l’assise est percée, et la sage-femme se mettait à ses pieds, pour assister l’enfant dans sa venue au monde.

En effet, la position assise permet de bénéficier des effets de la gravité, qui aident la sortie de l’enfant du ventre de la mère. Mais ces chaises sont tombées en désuétude avec la médicalisation des accouchements, qui se déroulent à l’hôpital. La position couchée sur une table, dite gynécologique, permet au médecin de surveiller plusieurs patientes, sans avoir à s’accroupir sans cesse. Mais depuis une dizaine d’années, un mouvement de retour à des accouchements plus naturels a conduit à réintroduire l’accouchement assis, via des tabourets spécifiques, que l’on trouve aujourd’hui dans de nombreuses maternités.

Agrégateur de contenus