Détail Entité

Bâtiments

Musée de l'Œuvre Notre-Dame

Un "puzzle" dont le cadre architectural fait partie intégrante de son évocation du Moyen Âge et de la Renaissance en Alsace.

Le noyau du Musée de l’Œuvre Notre-Dame est la Maison de l’Œuvre, affectée depuis le XIIIe siècle à la construction puis à l’entretien de la cathédrale. Elle a accueilli durant plusieurs siècles l’administration de l’Œuvre, le logement du receveur et celui de l’architecte, mais aussi la loge des maçons et des tailleurs de pierre de la cathédrale. Ses deux ailes, l’une gothique édifiée en 1347 et l’autre Renaissance, sont accolées à l’ancienne Hôtellerie du Cerf, bâtiment du XIVe siècle. Après 1931, cette Hôtellerie est annexée au musée, et l’une de ses salles est évidée sur deux étages pour prendre les dimensions d’une chapelle. Elle pouvait ainsi accueillir les chefs-d’œuvre de la statuaire gothique provenant de la cathédrale.

Lors des opérations d’urbanismes réalisées à Strasbourg entre 1907 et 1935 (la "Grande Percée"), de très nombreux édifices anciens sont démolis. Des boiseries, des escaliers, des fragments lapidaires et des encadrements de portes et de fenêtres sont alors récupérés par Hans Haug pour servir de cadre aux collections, reconstituant les intérieurs strasbourgeois anciens.

Des pignons de la maison de l’Œuvre aux décors intérieurs, les bâtiments du musée forment dès lors un écrin cohérent pour ses collections, participant au sentiment d’intimité avec le riche passé strasbourgeois.

Œuvres de la collection

Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame