Détail Entité

Époque romaine

Musée Archéologique

À partir de 52 avant J.-C. et durant près de cinq siècles, l’Alsace va être intégrée à l’Empire romain.

Strasbourg-Argentorate devient un important camp légionnaire sur le Rhin. Il est tout à la fois plaque tournante de l'administration impériale et base de ravitaillement stratégique pour les camps établis ensuite sur la frontière romaine sur le Danube après la conquête de territoires sur la rive droite du Rhin. Après la 2e légion Auguste au début du 1er siècle après J.-C., c’est la 8e Légion Auguste qui s’installe en Alsace à la fin du 1er siècle après J.-C. Elle y restera stationnée jusqu'à la fin de l'Empire. Facteur de romanisation privilégié, elle marque profondément la vie de toute la province. Le camp d’Argentorate attire aussi tout un peuple d'artisans et de commerçants, favorisant ainsi le développement économique de la région.

La vie quotidienne des Gallo-romains est illustrée par une multitude de petits objets livrés par les fouilles des villes, des bourgs et des villae de la région qui connaît une urbanisation intense. Céramiques, verreries, lampes à huile, outils, armes, bijoux, jouets témoignent d’une appropriation rapide du mode de vie à la romaine. Les fouilles de nécropoles et les nombreuses sculptures funéraires et votives découvertes en Alsace nous introduisent aussi dans le monde complexe des rites funéraires et des croyances. Le culte du dieu solaire Mithra se répand dans tout l'Empire à partir du 2e siècle après J.-C., concurrençant fortement le christianisme naissant au Bas-Empire.

Pour en savoir plus sur l’époque romaine en Alsace, lire aussi Cinq siècles de présence romaine en Alsace dans les Ressources complémentaires de la rubrique Collections.

Œuvres de la collection

Musée Archéologique
Musée Archéologique
Musée Archéologique
Musée Archéologique
Musée Archéologique
Musée Archéologique
Musée Archéologique
Musée Archéologique