Détail Entité

Judaïca

Musée Alsacien

Une mémoire du judaïsme en Alsace. Une collection unique, témoignage de communautés rurales et anciennes, intégrée dès les tout débuts du musée.

Le Musée Alsacien possède l’une des collections de judaïca les plus importantes d’Europe, en particulier grâce au lien particulier établi dès 1907 avec la Société d’histoire des Israélites d’Alsace et de Lorraine(SHIAL). Cette société, créée par le rabbin Moïse Ginsburger en 1905, a pour but initial de collecter et préserver des documents et objets se rapportant à l’histoire des Juifs de la région, pour qu’ils demeurent en Alsace plutôt que d’être envoyés à Berlin, capitale de l’Empire allemand dont l’Alsace fait alors partie.

En 1907, la SHIAL est sollicitée par les fondateurs du Musée Alsacien pour créer une collection de judaïca destinées à intégrer l’établissement nouvellement ouvert au public. La Société collecte et dépose ainsi des objets, représentant aujourd’hui près de 400 items, additionnés à des acquisitions propres du musée. Ce partenariat plus que centenaire atteste que dès l’origine, le projet de rendre compte de l’identité alsacienne intègre pleinement les communautés juives. Cette démarche s’est poursuivie tout au long de l’histoire du Musée Alsacien : acquisitions, publications mais aussi présentations. Ainsi, les judaïca ne sont pas cantonnées à la section "religions et croyances", mais sont intégrées, en regard des autres religions concordataires, à la présentation des différents âges de la vie et aux expositions temporaires.

La donation de la Genizah de Dambach-la-Ville a enrichi numériquement (900 objets) mais aussi scientifiquement le Musée Alsacien, qui possède à présent l’une des collections de mappot les plus importantes au monde, dont plusieurs du 17e siècle. Cet ensemble exceptionnel est dévoilé au public lors de l’exposition "Héritage inespéré", en octobre 2016.

Œuvres de la collection