Détail Entité

Christian Boltanski

MAMCS

Paris, 1944 -

Depuis la fin des années 1960, Christian Boltanski donne rendez-vous avec la mémoire ou, du moins, avec ce qui en reste.

Traces tantôt imaginaires ou réelles, anonymes ou familières, forment la matière de son travail qui se veut un art "grand public" mettant en scène le temps qui passe, l’oubli, la disparition. À travers une œuvre multiforme, aux résonances ethnologiques, ses vestiges, inventaires, archives, vitrines, reconstitutions, monuments et albums racontent avec une gravité dérisoire de "petites histoires suffisamment exemplaires et universelles pour que tout le monde s’y reconnaisse". Tous les objets qu'il convoque dans ses dossiers, ses livres, ses collections, d'apparences modestes, confinant parfois à la dérision, sont les dépositaires d'un souvenir qui leur procure un fort pouvoir émotionnel. Qu'il présente ces objets sous forme de vitrines, d'archives, de réserves ou simplement d'expositions, il les met en scène dans l'espace, mais aussi dans le temps. Chaque objet nous replonge à sa manière dans le passé : le passé personnel, réel ou fictif, dramatique ou comique, de l'artiste, le passé d'un objet, ou le passé de l'humanité entière.

Le MAMCS conserve 4 œuvres majeures de l’artiste.