Détail Entité

Robert Filliou

MAMCS

Sauve (Gard), 1926 – Eyzies-de-Tayac-Sireuil (Dordogne), 1987

Robert Filliou appartient à la génération d’artistes apparue à la fin des années cinquante qui cherche à abolir les frontières séparant l’art et la vie.

Renonçant à sa carrière d’économiste en 1954, et se référant autant à Charles Fourier qu’au bouddhisme, il invente une théorie de valeurs alternative : l’économie poétique. Proche des Nouveaux réalistes et de Fluxus, cet artiste-poète considère le langage et les mots comme le matériau premier de l’artiste.

Pensée comme un jeu, son œuvre s’articule autour de trois concepts — création permanente, réseau éternel et fête permanente — qui aboutissent à la République géniale pour le développement du génie humain. Action, imagination, participation et objets de peu y sont intimement liés. Ses œuvres nomades et précaires sont bricolées à partir de bouts de ficelle et de rebuts et sont fondées sur le principe d’équivalence bien fait - mal fait - pas fait. Elles sont celles d’un "génie sans talent" comme il se définissait lui-même.

Le MAMCS conserve 12 œuvres et installations de l’artiste.