Détail Entité

Max Ernst

MAMCS

Brühl, 1891 – Paris, 1976

Imprégné de philosophie, des romantiques allemands ainsi que de Freud et de Nietzsche, Max Ernst est un des plus grands artistes du XXe siècle.

En 1919, il découvre avec enthousiasme les peintures métaphysiques de De Chirico. Cette même année, il créé avec Arp et Baargeld un noyau dada à Cologne. En 1922, il s’installe à Paris et devient membre des surréalistes. Il ouvre l’art aux ressources de l’inconscient, des archétypes et des mythes universels en multipliant les moyens d’expression plastiques (collages, assemblages, frottages, décalcomanies…).

Réfugié aux États-Unis en 1942, il voyage en Arizona, au Nouveau Mexique et en Californie. Les vastes paysages américains et la culture des Indiens Hopi et Navajo vont infléchir son travail vers des formes primitivistes. En 1945, alors que ses œuvres marquent déjà les artistes de l’École de New York, sa première exposition rétrospective est organisée par Paul Éluard à Paris, à la galerie Denise René. En 1953 il revient en France juste avant de recevoir le Grand prix de la biennale de Venise.

46 œuvres de Max Ernst sont conservées au MAMCS dont les tirages de deux éditions originales : Une semaine de bonté et Histoire naturelle.

Œuvres de la collection