Détail Entité

À partir de l’objet

MAMCS

Avec le premier ready-made de Marcel Duchamp en 1917, un objet emprunté à la production industrielle peut prétendre accéder au rang d’œuvre d’art par la seule validation de son auteur. Ce principe qui consacre la souveraineté de l’artiste a déterminé une grande partie de la production artistique à partir des années 1960.

Les membres du groupe des Nouveaux Réalistes amorcent une critique de la société de consommation en modifiant les objets qu’elle produit : compression pour César, destruction et accumulation pour Arman. L’artiste anglais Tony Cragg reprendra ces principes dans les années 1970. Fluxus place également l’objet ordinaire au centre de ses recherches. Il devient les reliques d’une action performative ou un outil de diffusion. George Brecht traite des éléments de mobilier comme des sculptures et fabrique des boîtes contenant du matériel pour des performances ou des jeux. Dans les mêmes années le belge Marcel Broodthaers en fait l’usage le plus poétique en imaginant des objets du quotidien placés dans un musée fictif.

Œuvres de la collection