Détail Entité

Dada et surréalisme

MAMCS

À partir de 1916, Zurich est le foyer turbulent de la contestation artistique.

Autour de Hugo Ball et Emmy Hennings se réunissent les personnalités de Tristan Tzara, Hans Jean Arp et Sophie Taeuber. Ensemble, ils organisent des déclamations de manifestes, des lectures de poèmes et exposent collages et assemblages dans les salles du Cabaret Voltaire. La Trousse du naufragé de Hans-Jean Arp et la Coupe Dada de Sophie Taeuber-Arp sont des exemples exceptionnels de cette période de recherches intenses.

Dada connaît une diffusion internationale et se propage à travers l’Europe. À Paris, il connaît des développements particuliers en croisant la route d’André Breton, Louis Aragon et Philippe Soupault qui vont orchestrer sa fin et inaugurer le surréalisme avec force déclamations. Installé à Paris, Max Ernst se rapproche de ce cercle et développe le collage et le frottage. Le Roumain Victor Brauner cultive des formes de peinture ésotériques fondées sur des croyances populaires, tandis que Joseph Cornell suit une voie personnelle aux États-Unis et se concentre sur la réalisation de petites boîtes poétiques constituées d’éléments composites.

Œuvres de la collection