Détail Entité

Les pionniers de l’abstraction

MAMCS

Dans les années 1910, l’Europe voit naître au sein de différentes foyers artistiques d’avant-garde l’émergence d’œuvres dont l’iconographie est détachée de toute référence au réel.

Pour différentes raisons et suivant des chemins distincts, Kupka, Kandinsky, Mondrian et Malevitch vont bouleverser l’histoire de la peinture et de l’art. Les inspirations sont nombreuses : philosophie, science (recherches sur la matière, le mouvement et la lumière),  musique, danse, spiritualisme, symbolisme ou cubisme. Ils rejettent tout illusionnisme et militent pour un décloisonnement des disciplines artistiques à l’image de Sophie Taeuber-Arp.

Le développement de la photographie et du cinéma, ces nouvelles techniques d’enregistrement du réel ou les désastres de la première guerre mondiale ont également poussé les artistes à se positionner sur la question de la représentation de la figure humaine. Très vite donc, de nombreux artistes empruntent cette voix de l’abstraction et parmi eux Hans-Jean Arp, Paul Klee, Theo Van Doesburg puis Auguste Herbin, Jean Hélion ou Alberto Magnelli.

Œuvres de la collection