Détail Entité

Vitraux

Musée de l'Œuvre Notre-Dame

L’Alsace a été une terre privilégiée pour le développement de l’art du vitrail : les créations majeures s’y succèdent du XIIe au XVIIe siècle.

La création du musée de l’Œuvre Notre-Dame a été décisive, car elle a permis le regroupement d’ensembles de vitraux importants de la région. Les verrières déposées de la cathédrale de Strasbourg y côtoient des œuvres rassemblées par la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace, qui proviennent d’églises détruites ou transformées au XIXe siècle.

Ces ensembles témoignent de l’influence des formes apparues dans la cathédrale dès la fin du XIIe siècle sur les églises de la région. L’art du vitrail, d’abord réservé aux monuments prestigieux, s’étend à des édifices plus modestes comme les églises de communautés religieuses ou paroissiales. En avançant dans le temps, cette diffusion du vitrail strasbourgeois s’étend jusqu’aux confins de l’Empire germanique : à la fin du XVe siècle, le maître verrier Peter Hemmel d’Andlau répond à des commandes venues de villes parfois fort lointaines.

De beaux vitraux armoriés, dits "suisses", datant des XVIe et XVIIe siècles, s’ajoutent à cet ensemble pour donner une vision remarquablement exhaustive de l’art des peintres verriers alsaciens depuis le Moyen Âge jusqu’à la fin de la Renaissance.

Œuvres de la collection

Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame