Détail Entité

Peinture

Musée de l'Œuvre Notre-Dame

La collection du Musée de l’Œuvre Notre-Dame retrace l’évolution de la peinture dans le Rhin supérieur depuis le Moyen Âge jusqu’à l’époque moderne, en dialogue avec les autres arts.

Image de la fécondité du foyer artistique strasbourgeois, au début de cette histoire, les panneaux peints du XVe siècle se rattachent au style gothique dit "international". Ce courant artistique d’origine essentiellement française et italienne, qui se développe grâce au contact entre des artistes de nationalités différentes, prend un caractère spécifique dans le Rhin supérieur. Il s’y distingue par son goût pour l’intimisme, le goût pour les détails et l’observation poétique de la réalité, qui lui donne son nom de "style adouci", ou weicher Stil, en Allemagne.

Mais dès la seconde partie du siècle, des formes nouvelles apparaissent sous l’influence des artistes flamands et italiens. Conrad Witz (vers 1410-1447), peintre bâlois d’origine souabe, manifeste un intérêt nouveau pour l’organisation d’un espace réaliste et le rendu de la monumentalité des volumes et des corps. À la fin du XVe siècle, la peinture de la région est aussi marquée par l’influence du peintre et graveur colmarien Martin Schongauer.

La région entre dans la Renaissance : les commandes religieuses devenant rares, les peintres sont poussés à adapter leur production et à se tourner vers les sujets profanes. Hans Baldung Grien (1485-1545) en fait partie. Son art illustre la coexistence possible chez un même artiste d’inspirations encore fréquemment médiévales, et d’une ouverture aux préoccupations et aux thèmes nouveaux.

Si Sébastien Stoskopff (1587-1657) est aujourd’hui considéré comme l’un des peintres de nature morte les plus remarquables du XVIIe siècle, il n’a été redécouvert que tardivement par Hans Haug, le fondateur du musée. L’artiste est une figure emblématique de l’art alsacien par son caractère à la fois international et profondément régional. Ses compositions d’objets inanimés, dont le rendu minutieux confine parfois au trompe-l’œil, reflètent le goût réaliste et méditatif de l’art de son temps.

 

Œuvres de la collection

Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame
Musée de l'Œuvre Notre-Dame