Détail Entité

Fonds du musée des Arts décoratifs

Cabinet des Estampes et des Dessins

Témoignant de la tradition décorative de même que de l’importance du support graphique, le Cabinet des Estampes conserve un fonds de dessins et gravures renvoyant à l’orfèvrerie et aux arts décoratifs.

Le Cabinet conserve une collection de plus de 450 dessins d’orfèvrerie, centrée sur les XVIIIe et XIXe siècles. On y trouve des projets provenant des plus importants ateliers situés à Strasbourg, comme les œuvres des Imlin (1689-1831) ou la dynastie Kirstein (1629-1860).

Leurs ateliers, installés à Strasbourg ou dans la région, ont fourni de nombreux modèles d’orfèvrerie religieuse ou privée. En feuilles volantes ou plus rarement en albums, leurs projets étaient un élément déterminant du succès de leurs entreprises.

On trouve par ailleurs des modèles de fleurs de Joseph Hannong utilisés dans les fameuses faïences produites à la fin du XVIIIe siècle, ou encore des modèles d’ébénisterie de l’atelier de Jean Chrétien Blumer.

Un double objectif

Collectées dès le début de la période de reconstruction des Musées après 1870, ces oeuvres avaient alors un objectif pédagogique, en plus de leur valeur patrimoniale. En effet, les élèves de l’École des Arts décoratifs devaient pouvoir disposer de modèles anciens, avec comme objectif la promotion et la fortification de l’artisanat à Strasbourg.

Œuvres de la collection

Cabinet des Estampes et des Dessins