Entête de page

Aperçu des collections du Musée Alsacien

L’essentiel des fonds du Musée proviennent du Bas-Rhin, département où l'industrialisation fut plus tardive. En effet, le Haut-Rhin voit s’implanter rapidement au 19e siècle les usines textiles. Le brassage de population et les flux économiques engendrent un affaiblissement des us et coutumes paysans.

Un périmètre circonscrit

L'essentiel des collections date de la période de 1750 à 1860, souvent qualifié d'"âge d'or" du monde rural et de la culture traditionnelle.

À l’origine, deux thèmes constituent l’essentiel des présentations du musée, regroupés sous le prisme de la vie familiale.

  • l’intérieur paysan et la vie domestique
  • les croyances à travers les rites et les coutumes

Ce n'est que plus récemment que s'y est rajouté celui des activités de production, la viticulture, l'élevage laitier et l'artisanat.

Des origines diverses

Lors de sa création, le Musée a reçu de nombreux dons, consentis par les familles de la haute bourgeoisie alsacienne, jusqu’à la comtesse de Pourtalès. Les fondateurs du musée se rendent aussi dans les villages faire des achats auprès des habitants, en particulier des pièces de costume. Malheureusement, l'essentiel des acquisitions faites entre 1902 et 1917 par le musée, alors privé, ne sont pas documentées et bien des informations sont ainsi perdues.

La vitrine d’une époque

Au sein du musée, les collections sont présentées dans plusieurs salles au sein de reconstitutions d'intérieurs ruraux. Certaines sont assez fidèles, comme celle de la Stùb de Wintzenheim où l’ensemble des boiseries (plafond, lambris) et du mobilier nous replonge au cœur même de la maison d’origine.

Mais le désir d’une mise en scène pittoresque a donné des intérieurs "typiques" parfois fantaisistes, comme celui de la cuisine et surtout l'atelier de pharmacien-alchimiste.

Agrégateur de contenus

Musée Alsacien
Musée Alsacien
Musée Alsacien
Musée Alsacien
Musée Alsacien
Musée Alsacien