Entête de page

À propos de Tomi Ungerer

L’œuvre de Tomi Ungerer se distingue par sa diversité et sa créativité. Ses dessins d’enfance réalisés pendant la Seconde Guerre mondiale montraient déjà son talent.

Son parcours démarre en 1957 à New York quand il débute comme dessinateur et auteur de livres pour enfants. Les Mellops, Les Trois Brigands, Le Géant de Zeralda, Otto comptent aujourd’hui parmi les titres-phares d’une production riche de plus de soixante-dix volumes. Parallèlement il a créé pour le monde publicitaire des affiches qui ont marqué son temps comme la campagne réalisée pour The New York Times dans les années 1960, ou celles exécutées en Allemagne dans les années 1970 et 1980 pour de grandes entreprises comme Bonduelle ou Nixdorf.

Mais Tomi Ungerer est avant tout un grand dessinateur satirique. Les recueils comme The Party, Babylon et Rigor Mortis montrent combien il a su prendre la mesure du monde contemporain. Les dessins tracés à la plume ou au crayon sont féroces et cyniques, dans la continuité de Daumier, Goya ou Grosz. Ses objets-assemblages réalisés avec des matériaux usagés expriment sa vision critique de la société de consommation, et transposent en trois dimensions ses dessins-collages d’inspiration surréaliste. La critique politique est un élément significatif de son œuvre satirique. Des posters protestataires comme "Black Power/White Power" et la série contre la guerre du Vietnam, réalisés dans les années 1960, continuent d’impressionner par la violence de leur message. Tomi Ungerer est un grand témoin de son temps qui n’a cessé de s’engager avec force contre toutes les formes de dictature et d’injustice.

Une passion pour les mécanismes

Tomi Ungerer est issu d’une famille de constructeurs d’horloges monumentales. Ses aïeux ont collaboré au XIXe siècle avec Jean-Baptiste Schwilgué à l’élaboration de son chef-d’œuvre, la troisième horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg. Enfant, il a pu admirer les automates de l’horloge de la cathédrale de Messine dessinés par son père Théodore et lui-même est devenu par la suite un collectionneur passionné de jouets. Certains d’entre eux sont présentés au Musée des Arts décoratifs de Strasbourg.

Agrégateur de contenus

Rubrique