Détail Entité

Almost Alone, Truth and Lies

FAILE
2016

Acrylique, aérosol, encre sérigraphiée et tissu sur bois, bois sculpté, châssis en acier

213 x 164 x 8 cm

MAMCS

FAILE
Almost Alone, Truth and Lies

 

À l’issue de la réalisation de plus de 1000 m2 de fresques sur les façades du MAMCS par le collectif FAILE (Patrick Miller et Patrick McNeil, respectivement nés en 1975 et 1976), à l’occasion des 20 ans de l’institution, le Street Art est entré de plain-pied dans la vie du musée strasbourgeois, ouvrant une nouvelle direction à l’établissement. Dans cette perspective, et avec l’indispensable soutien des AMAMCS et de mécènes privés, le musée a pu faire l’acquisition d’une oeuvre majeure du duo nord-américain, première entrée pour FAILE dans une collection publique française.

Almost Alone, Truth and Lies, grande et riche composition témoignant de la pratique d’atelier de FAILE, relève de la série des « Wood paintings » développée depuis 2009. Sur un châssis métallique sont agencés différents éléments : toiles tendues accueillant une sérigraphie ou de la peinture laissée brute, des cubes en bois pour enfants, des pièces de textiles, des pochoirs typographiques… créant un mur d’images où se jouent simultanément une multitude de saynètes. Fidèles à leur goût pour les compositions fragmentées (on se souvient notamment de l’intervention de FAILE sur la verrière de la gare de Strasbourg ou encore de l’habillage réalisé pour le tram qui tendaient dans cette direction), Miller et McNeil laissent entrevoir avec cette oeuvre-synthèse leur intérêt pour l’art du quilt — ces pièces de tissus piquées qui figurent en bonne place dans les musées nord-américains, à mi-chemin entre Folk Art et Modern Art.

Au sein de cette composition où s’entremêlent image et texte, se font jour plusieurs signes emblématiques récurrents de l’oeuvre de FAILE : la voiture de course portant leurs noms, la date « 1986 », le personnage à tête de loup, la voleuse prise en flagrant délit… Autant de personnages qui peuplent leur cosmogonie.