Détail Entité

Der Mensch ist der Mund des Herrn

Paul Klee (Münchenbuchsee, 1879 - Locarno, 1940)
1918

Der Mensch ist der Mund des Herrn (L’homme est la bouche du Seigneur)

Plume et aquarelle sur papier
 

21 x 16,5 cm

Provenance : Don de Paul Horn en 1955
MAMCS

Vers 1914, Klee met au point un principe structurel, voire organique, composé d’un équilibre entre éléments figuratifs et abstraits. Ses compositions, ouvertes et ludiques, deviennent des sortes d’idéogrammes savamment construits où il conjugue des éléments extraits de son monde ambiant avec des signes typographiques et des motifs d’art populaire.

Klee fixera ses idées en 1919 dans un petit essai Schöpferische Konfession (Le Credo du créateur), dont la première phrase est devenue célèbre : "L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible." Il y traite du rôle de l’artiste et des relations entre la nature et l’art. L’Homme est la bouche du Seigneur peut être considéré comme une représentation du peintre inspiré, tel qu’il est décrit dans le Credo. Le grand Créateur, évoqué par la grande tête du fond, souffle à l’homme tout petit qui va s’emparer d’un pinceau le chemin artistique à prendre : il suffit de suivre la flèche qui l’amène hors du tableau, vers le monde terrestre.

Pour en savoir plus sur l’artiste et son œuvre, rendez-vous sur le site du Zentrum Paul Klee (nouvelle fenêtre) de Berne.